Imarcom.net

Agence de Développement Web

Accueil  >  FOSSÉS FLEURIS

FOSSÉS FLEURIS

2018 : UN DEUXIÈME FOSSÉ FLEURI DANS LE BASSIN VERSANT 

Sur la rue Delisle, une résidence privée offre un magnifique jardin ornemental rempli de massifs de vivaces à fleurs. Plusieurs de ces espèces sont adaptées aux sols secs et pauvres des fossés. Les plants-mères ont été divisés et les vivaces ont été transplantées sur le talus du fossé en face de la résidence. Dès la fin de l'été, quelques vivaces étaient en fleurs. Le reste du fossé est fauchés à plus de 15 cm de hauteur. C'est ça le concept du fossé fleuri ..... Lire l'article.

Voici les deux parcelles de démonstration de fossés fleuris.

Le fossé fleuri de la rue Delisle 

Les vivaces implantées ne sont pas encore matures, l'effet floral n'est pas optimal mais le temps embellira les choses !


Il est important de ne pas TONDRE ou RASER la végétation des FOSSÉS ROUTIERS.
 

Pour inciter les citoyens à ne pas tondre les fossés, le CBLSA propose le concept de fossés fleuris où une haie de vivaces à fleur est implantée sur le talus du fossé créant ainsi une barrière fleurie qui sépare le terrain entretenu par la tonte (5 cm ou 2 pouces) du fossé routier qui lui, est entretenu autrement. Soit que la végétation sur les parois du fossé est laissée à l'état naturel ou soit qu'elle est maintenue à une certaine hauteur (>20 cm ou 8 pouces) par fauchage haut.

Laisser la végétation à l'état naturel dans les fossés constitue une des Pratiques de la Gestion Optimale des eaux pluviales (PGO) qui aident à diminuer les apports en polluants au lac Saint-Augustin.

  • Le feuillage de la végétation laissée à l'état naturel aide à fractionner les grosses gouttes de pluie en petites gouttelettes qui s'infiltrent plus facilement sur place dans le sol et leurs racines absorbent les nutriments pour leur croissance. L'eau épurée rejoint les eaux souterraines qui alimentent le lac.

À NOTER ÉGALEMENT que ... Les fossés routiers servent à recueillir, à retenir et à épurer les eaux pluviales avant qu'elles n'atteignent le lac Saint-Augustin.  

  • Pour assurer son rôle épurateur, la végétation du fossé routier doit être laissée à l'état naturel. 
  • Une pelouse tondue agit comme une surface imperméable et favorise le ruissellement de l'eau plutôt que son infiltration sur place dans le sol. 
  • La densité du gazon n'est jamais optimale en pente, ce qui laisse des espaces de sol à nu. 
  • L'absence de couvert végétal sur le sol ou la présence de la pelouse tondue régulièrement sur des pentes comme celles des parois de fossés, favorisent le ruissellement des eaux pluviales. 
  • En ruisselant, les eaux se chargent de polluants tels que les nutriments et les contaminants (sels, coliformes fécaux, pesticides, hydrocarbures) qu'elles acheminent telles quelles au lac, à moins d'être traitées.

Le CBLSA tient à remercier ses partenaires qui rendent possible le développement du concept de fossés fleuris : Grâce au financement provenant de l’Agglomération de Québec, le concept de fossés fleuris a été développé dans les fossés du Chemin du Lac et grâce au financement provenant de la Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures, ce concept à été implanté en parcelles de démonstration au parc Riviera et sur la rue Delisle.

 

Contactez-nous au   pour recevoir de l'aide gratuite afin de transformer votre fossé tondu en fossé fleuri.  

Le lac Saint-Augustin vous en remercie ! 



2017 : SUIVI DU FOSSÉ FLEURI RÉALISÉ EN 2016 AU PARC RIVIERA

Les plantations réalisées au mois de septembre 2016 dans le fossé du parc Riviera, ont été suivies tout au long de la saison 2017. Plusieurs vivaces ont survécu à l'hiver dans les conditions particulières d'un fossé : Margerite blanche, rudbeckie jaune, achillée rouge, monarde rouge, hémérocale orange, immortelle, campanule à grandes fleurs mauves et renouée ornementale. Malgré une tonte rase non prévue dans le fossé au début du printemps, certaines de ces vivaces ont repoussé et même fleuri !

En fin de saison 2017, nous compléterons les plantations 2016 en rajoutant des vivaces pour augmenter la densité des fleurs et compléter la séquence de floraison afin de s'assurer de produire un fossé fleuri bien représentatif du concept dont nous faisons la promotion pour protéger le lac St-Augustin.

La majorité des vivaces rajoutées au fossé proviennent du Réseau de plants-mères du CBLSA, un groupe de citoyens possédant des plants de vivaces matures en âge d'être divisés, que nous utilisons pour la renaturalisaiton des fossés et des rives du lac. Ce réseau en est à ses débuts. Si vous possédez des vivaces matures disponibles pour le CBLSA, faites-nous signe et nous irons en faire l'inventaire. Des conseils horticoles gratuits sont fournis en échange.  

Rappelons que les fossés ouverts sont importants car ils agissent comme des bassins de rétention qui permettent de "traiter" les eaux de pluie avant qu'elles n'atteignent le lac, en favorisant leur infiltration dans le sol plutôt que leur ruissellement. Les racines des vivaces et le sol lui-même filtrent les polluants contenus dans ces eaux et l'eau épurée alimente le lac par les sources souterraines.

Bruno, un bénévole du CBLSA qui aide aux plantations.



2016 : LE CONCEPT DE FOSSÉ FLEURI dans le basin versant

"Il faut à tout prix changer notre conception d’un fossé routier propre et s’habituer à y voir une végétation luxuriante" (Ministère des Transports du Québec 1997).

La végétation des fossés routiers doit être laissée à l'état naturel car les fossés sont ainsi plus efficaces dans leur gestion des eaux pluviales en favorisant la rétention des eaux de pluie, leur infiltration dans le sol, leur filtration par le sol et les racines et le retour d'une partie de cette eau dans l'atmosphère par évapo-transpiration.

L'eau qui circule verticalement dans le sol par infiltration est beaucoup plus épurée lorsqu'elle arrive au lac Saint-Augustin que celle qui circule horizontalement en surface par ruissellement, entrainant avec elle des nutriments, des sédiments et des contaminants arrachés au milieu terrestre.

La végétation à port érigé comme les vivaces permet de fragmenter les gouttes de pluie en plus petites gouttelettes qui s'infiltrent plus facilement dans le sol.

Si la végétation est laissée à l'état naturel, l'aménagement selon Dame Nature finira par ressembler à un fouillis chaotique, ce qui est bien différent de ce que l’humain réalise chez lui dans son  aménagement paysager (bien structuré, propre et ordonné).

Notre hypothèse : En plantant dans les fossés des masifs de vivaces à fleurs adaptées au milieu, cela permettra d’adoucir le caractère aléatoire et chaotique du “laissé à l’état naturel”, autrement dit, de rehausser son acceptabilité sociale. L’œil est attiré vers les fleurs et ne voit plus le fouillis.

Deux projets sont en cours présentement dans le bassin versant du lac pour tester cette hypothèse :

Dans les fossés longeant le Chemin du Lac, différentes techniques de végétalisation et d'introduction des vivaces à fleurs ont été testées depuis 2015, grâce au soutien financier de l'Agglomération de Québec.

Au parc Riviera, des massifs de vivaces ont été plantés à la fin de l'été dernier dans le fossé adjacent au parc grâce au soutien financier de la Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures.

Le CBLSA évolue dans ces projets au rythme des plantes et de leur vitesse d'implantation.

Mais nous sommes enthousistes à penser que peut-être un jour, les fossés feront partie du patrimoine fleuri des deux Villes !

Le CBLSA réalisera en 2017, un inventaire des fossés engazonnés et tondus de certains secteurs du bassin versant. Si vous êtes intéressés à participer au projet, faites-nous signe !