Imarcom.net

Agence de Développement Web

Accueil  >  Bassin versant  >  Plan directeur de l'eau  >  Agro-environnement du lac

Agro-environnement du lac

PORTRAIT AGROENVIRONNEMENTAL

L’étude agroenvironnementale du bassin versant du lac Saint-Augustin a été réalisée en trois étapes. La première étape visait à cerner le potentiel agricole du bassin versant, selon les informations disponibles auprès de la Direction de la Gestion intégrée des ressources en milieu agricole du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), et du Service météorologique d’Environnement Canada. L’étude a mené à la conclusion que les types de sols et le climat de la région offrent des possibilités culturales réduites. En général, les sols sont plus propices à des cultures telles que les prairies, les pâturages ainsi que certaines productions céréalières et maraîchères.

La deuxième étape, grâce à une enquête auprès des entreprises agricoles concernées, a permis de tracer le portrait agricole actuel du territoire. Selon les résultats de l’enquête, l’activité agricole occupe une fraction non négligeable du territoire du bassin versant du lac Saint-Augustin (16%). Cependant, les élevages d’animaux sont quasi absents et les superficies en culture sont presque exclusivement employées à la production de fourrage destiné à l’alimentation d’animaux d’élevage situés en dehors du bassin versant. Les rotations longues (environ 5 ans) sont pratiquées dans l’ensemble et les signes de détérioration du sol (compaction, érosion, etc.) sont pratiquement absents.

Finalement, les données et informations rassemblées aux deux premières étapes ont permis d’estimer la pression qui est exercée par l’activité agricole sur la qualité de l’eau du lac Saint-Augustin. Cette évaluation des risques a été réalisée avec l’aide de grilles du Portrait agroenvironnemental des fermes du Québec et selon l’indice-phosphore développé par le ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario. Selon ces indicateurs, les risques de pollution du lac engendrés par l’activité agricole seraient faibles. Dans l’ensemble, l’utilisation agricole du bassin versant du lac Saint-Augustin cadre bien avec le potentiel agricole de la région. Toutefois, comme le secteur agricole est un milieu dynamique qui évolue rapidement, une politique locale doit être émise pour préserver la qualité de l’eau du lac Saint-Augustin et l’intégrité de son bassin versant.

Télécharger le rapport (pdf).