Imarcom.net

Agence de Développement Web

Accueil  >  CBLSA  >  Nouvelles  >  Nouvelles 2010

Nouvelles 2010

Une invitation du gouvernement du Québec à passer à l'action 2010-12-06

Chaque année, c’est approximativement 1,5 million de tonnes de sels de voirie qui sont épandues au Québec et qui compromettent, à des degrés divers, la flore, la faune, la qualité de l’eau et des sols ainsi que les infrastructures. Afin de réduire ces effets négatifs, les partenaires de la Stratégie québécoise pour une gestion environnementale des sels de voirie invitent les administrations publiques et privées à gérer de façon plus efficiente leurs sels de voirie.


Pour plus d'information, allez au : http://www.selsdevoirie.gouv.qc.ca/portal/page/portal/sels_voirie/accueil

Visibilité du message du CBLSA dans le JSAD 2010-10-13

Depuis août 2010, le CBLSA fait paraître mensuellement des messages reliés à la protection du lac St-Augustin, dans le journal de Saint-Augustin (JSAD).

Vous pouvez consulter ces articles :

Les impacts de la navigation motorisée - août 2010

La pelouse parfaite - septembre 2010

Les arbres matures - octobre 2010

La forêt des Géants, vous connaissez ? - novembre 2010

Séance d'information 5 octobre 2010 2010-09-27

La Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures a tenu le mardi 5 octobre dernier, une séance d'information concernant la stabilisation des rives des cours d'eau et le programme de suvbention disponible pour les propriétaires intéressés.

Plus d'une vingtaine de personnes y assistaient. Les conférencières, Mme Louise Baribeau et Mme Annie Drouin, du service de l'environnement de la Ville de Québec, ont présenté le programme de subvention et répondu aux questions des participants.

Dans le cadre du Programme de stabilisation des rives des cours d’eau, les propriétaires riverains peuvent, à certaines conditions, se faire rembourser jusqu’à 80 % des sommes investies dans la construction d’ouvrages destinés à freiner l’érosion des rives. Un terrain situé à Saint-Augustin-de-Desmaures est éligible à ce programme de la Ville de Québec. 

Pour plus d'information, prière de contacter en premier lieu votre municipalité ou votre arrondissement.

Un article du CBLSA dans le Journal de Saint-Augustin 2010-08-18

Les impacts de la navigation motorisée sur la santé du lac Saint-Augustin

Reportage radiodiffusé au sujet du lac Saint-Augustin 2010-08-09

Écoutez le reportage de la Semaine Verte (radio) concernant la situation du lac Saint-Augustin, dimanche 8 août 2010, début à environ 1:57 minutes.

La renaturalisation des rives du lac va bon train ! 2010-08-02

Lisez l'article paru à ce sujet dans Le Soleil, 30 juillet 2010.

Lisez l'article paru dans le Journal de Saint-Augustin, août 2010

La pelouse parfaite n'est pas compatible avec la santé du lac Saint-Augustin 2010-07-14

 

Si vous êtes situé dans les limites du bassin versant du lac Saint-Augustin et que vous possédez un aménagement paysager ou une pelouse, cette capsule d'information s'adresse à vous.

Adoptez la pelouse à faible entretien !

Le lac vous dit MERCI !

La vitesse sur le lac aggrave la problématique des cyanobactéries 2010-06-23

Source : Nos lacs sous la surface : http://lacssouslasurface.com/

Le passage des bateaux à moteur à grande vitesse sur le lac est un agent aggravant pour sa santé, compte tenu de sa faible profondeur et de la présence au fond du lac, d'une épaisse couche de sédiments contenant beaucoup de phosphore.

Le mouvement de l'eau libère ce phosphore et le remet en suspension dans l'eau, ce qui nourrit les cyanobactéries.

Plaisanciers, plaisancières, il faut lire cette capsule d'information.

Le lac Saint-Augustin, des efforts qui portent fruit ! 2010-06-01

Lors de la récente assemblée générale annuelle, M. Steven Ross, président du Conseil de bassin du lac Saint-Augustin (CBLSA), a dressé un bilan positif des réalisations en cours ces dernières années, pour la sauvegarde du lac Saint-Augustin.

Grâce à la collaboration des différents acteurs clés (ministères, villes, université et citoyens), des projets d’envergure ont vu le jour et ont donné des résultats encourageants pour l’avenir du lac. Tous ces projets s’inscrivent dans les priorités d’action identifiées par le CBLSA : la protection, la restauration et la mise en valeur du lac Saint-Augustin. Une quatrième action prioritaire fait également partie de sa mission, la diffusion de l’information et la sensibilisation des gens du milieu aux principaux enjeux concernant le lac. Les administrateurs du CBLSA tiennent à remercier tous les bénévoles et les partenaires qui font avancer la cause du lac. Toutefois, ils demeurent vigilants et inquiets, notamment face à l’équilibre toujours fragile qui existe entre la sauvegarde d’un lac urbain et la pression du développement domiciliaire.

Pour plus d’information, nous vous invitons à consulter notre site Internet : www.lacsaintaugustin.com.

Le tableau suivant résume les projets reliés au lac Saint-Augustin et les partenaires qui y sont impliqués.

DES PROJETS VISANT LA PROTECTION DU LAC
(couper la route aux différents contaminants qui y sont actuellement acheminés)

NATURE DU PROJET                                                          
PARTENAIRES IMPLIQUÉS
Un  réseau d’égout sanitaire dans le secteur nord du lac avec l’assurance que le développement domiciliaire ne sera pas anarchique dans ce secteur, de façon à protéger les boisés et les milieux humides riverains Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures
La mise à niveau des marais filtrants du Verger et Artimon et leur entretien régulier, par la suite Ville de Québec et Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures
Un projet pilote de chaîne de traitement des eaux de ruissellement provenant de l’autoroute Félix-Leclerc qui contiennent, entre autres, des sels de déglaçage Ministère des Transports, Université Laval
Un projet de renaturalisation des rives des terrains privés riverains au lac Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures, Hydro-Québec et les riverains
La sensibilisation des plaisanciers aux impacts négatifs de la navigation motorisée pour la santé du lac et au respect de la réglementation Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures et Ville de Québec

UN PROJET  VISANT LA RESTAURATION DU LAC
(solutionner la problématique des sédiments du fond, la principale source de phosphore du lac)

Un projet pilote sur le recouvrement des sédiments du fond du lac qui a donné des résultats encourageants Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, CSRNG, Ville de Québec, Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures et Université Laval

UN PROJET POUR LA MISE EN VALEUR DU LAC

La réalisation d’une structure permanente pour l’accueil des visiteurs au parc riverain Ville de  Saint-Augustin-de-Desmaures

DES ACTIONS VISANT L’INFORMATION ET LA SENSIBILISATION DES ACTEURS CLÉS

Les capsules d’information aux citoyens Caisse populaire Desjardins de Saint-Augustin-de-Desmaures
Le nouveau site Internet

Imarcom inc.

Communiqués et correspondances  aux acteurs clés  
Surveillance des algues bleu-vert dans le lac 2010-06-01

Le 14 juillet 2010, le MDDEP confirmait la présence de cyanobactéries dans le lac Saint-Augustin, suite à un prélèvement effectué le lundi 12 juillet 2010.

Toutefois, les  filaments de cyanobactéries n'étaient pas suffisamment abondants pour s'agglutiner ensemble et  former une fleur d'eau, visible à l'oeil nu.

Le CBLSA demande à la population, aux riverains et usagers du lac de rester vigilants et de nous rapporter la présence d'éventuelles fleurs d'eau de cyanobactéries.

Contactez :

CBLSA : par courriel : cbassin@lacsaintaugustin.com

MDDEP : par téléphone : 418 644-8844

Merci de votre collaboration !

Consultez également la section sur les algues bleu-vert

La Berce du Caucase, une plante envahissante et toxique 2010-06-01

Apprenez à la reconnaître, à l'éviter et à participer à son éradication.

Berce du Caucase

D'autres informations au sujet de la berce du Caucase.

Lien vers le site de la Ville de Saint-Agustin-de-Desmaures 

Le journal de Saint-Augustin, août 2010, 2e sujet

Une centaine d'arbres distribués le 30 mai 2010 2010-05-30

Le 30 mai 2010, le Conseil de bassin du lac Saint-Augustin participait à l'Opération Bleu Vert en distribuant une centaine d'arbres aux citoyens du bassin versant du lac St-Augustin. Des épinettes rouges et blanches, des pins blancs, des érables à sucre, des bouleaux jaunes et des peupliers hybrides étaient fournis gratuitement grâce au MDDEP et au ROBVQ qui coordonnait cette année encore, l'Opération Bleu Vert. Le MRNF a produit les arbres distribués.

Ces jeunes arbres indigènes n'ont pas besoin de soins particuliers (fertilisation et pesticides) car ils sont adaptés au milieu où ils seront plantés. C'est pourquoi, ils sont particulièrement recommandés pour la plantation dans la bande riveraine du lac, où les engrais et pesticides sont interdits.

Ces jeunes arbres deviendront grands et lutteront efficacement contre les îlots de chaleur de l'espace urbain. Leurs racines seront efficaces à prévenir l'érosion et le martèlement de l'eau de pluie sur le sol à nu.

En plus, leurs racines filtreront les contaminants, leur feuillage agira comme un écran solaire et un brise-vent, et ils procureront un abri et de la nourriture pour la faune, contribuant ainsi à la biodiversité autour du lac Saint-Augustin et dans son bassin versant.

Assemblée générale annuelle 2010 2010-05-05

Sommaire

  • Près d’une cinquantaine de personnes ont assisté à l’assemblée générale annuelle du 5 mai dernier au complexe municipal de Saint-Augustin-de-Desmaures;
  • M. Steven Ross, président, a présenté les priorités d’action pour les trois prochaines années, le bilan des activités 2009 et le plan d’action pour 2010;
      
  • Deux conférences ont été présentés par des invités;

  • Les modifications aux règlements généraux adoptées on été entérinées par l’assemblée générale. Ces modifications changent légèrement la structure du conseil d’administration;

  • Le CBLSA a tenu à remercier un dévoué riverain bénévole, Monsieur Daniel Levasseur, pour sa constante et précieuse contribution au nettoyage du lac Saint-Augustin, en le nommant le membre honoraire 2010.
    M. Steven Ross, président du CBLSA (gauche) et M. Daniel Levasseur (droite), membre honoraire 2010;
  • Une collation a été offerte aux participants à la fin de la soirée grâce au soutien financier de la Caisse populaire Desjardins de Saint-Augustin-de-Desmaures.
Le projet de renaturalisation des rives du lac Saint-Augustin 2010-04-29

En 2010, Hydro-Québec orchestre une nouvelle campagne de promotion du Diagnostic Résidentiel MIEUX CONSOMMER en proposant aux municipalités intéressées un partenariat original. Les villes contribuent activement à inciter leurs citoyens à remplir le questionnaire et, en retour, pour chaque rapport de recommandations émis en ligne, Hydro-Québec verse un montant de 35 $ ou de 30 $ (pour une version papier) aux municipalités qui sera utilisé pour la réalisation d’un projet collectif.

La Ville a choisi comme projet collectif, la renaturalisation des rives du lac Saint-Augustin, en collaboration avec les riverains et le Conseil de bassin du lac Saint-Augustin (CBLSA).

La végétation riveraine crée une barrière physique qui empêche les sédiments et les contaminants circulant avec le ruissellement des eaux de surface, d’atteindre le lac.

Il y a plusieurs décennies, le lac était entouré d’une ceinture végétale qui favorisait l’infiltration de l’eau des précipitations (neige et pluie) dans le sol, où elle était filtrée avant de retourner au lac. Il s’agit de recréer cette ceinture verte tout en l’intégrant dans la réalité actuelle du citadin riverain.

Il est possible d’harmoniser la naturalisation d’une bande riveraine avec l’aménagement paysager du terrain résidentiel pour conserver une vue sur le plan d’eau.

Plusieurs riverains possèdent déjà un croquis d’aménagement de leur bande riveraine qui a été réalisé par le conseiller en environnement de la Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures, en 2009.

Dans le cadre du projet collectif de renaturalisation des rives du lac, ces riverains seront invités à passer à l’action, soit en plantant des végétaux dans leur bande riveraine dénudée ou soit en complétant la végétation déjà en place.

La Ville prête un coup de main important aux riverains dans ce projet. Les végétaux et la main-d’œuvre pour la plantation sont fournis gratuitement par la Ville pour les premiers 5 mètres de rive. Des conseils seront également transmis aux riverains qui seront responsables de l’entretien de l’aménagement par la suite.

Le riverain et la Ville doivent s’entendre conjointement sur une proposition d’aménagement qui réponde aux critères d’une bande riveraine et non pas à ceux d’un aménagement paysager.

Pour réaliser un aménagement de la bande riveraine, on plante des végétaux selon un plan structuré mais qui imite la nature environnante. On utilise des plantes indigènes, mieux adaptées à l’environnement entourant le lac.

Idéalement, on laisse pousser la végétation à l’état naturel, sans engrais, ni tonte. Les arbres et les arbustes peuvent être taillés pour contrôler et orienter leur croissance. Le gazon ne doit pas être tondu car ainsi, il est considéré comme une surface dure qui n’intercepte pas suffisamment les contaminants apportés par les eaux de ruissellement.

Suivez le courant !