Imarcom.net

Agence de Développement Web

Accueil  >  SELS  >  Réduction de l'usage des sels de voirie

Réduction de l'usage des sels de voirie

Les sels de voirie font fondre la neige et la glace.

Ils sont solubles dans l'eau, donc ils se déplacent dans l'environnement.

Cette eau salée se fraie un chemin vers le lac Saint-Augustin à travers le réseau d'égout pluvial, les fossés et les terrains.

Le sel peut aussi pénétrer le sol et rejoindre la nappe phréatique qui alimente le lac par des sources souterraines.

Une fois dans le lac, l'eau salée plus lourde que l'eau douce, se loge au fond.

Les sels de voirie dans l'environnement ne se dégradent pas, ne se volatilisent pas ni ne précipitent.
Ils s'accumulent !

Le chlorure de sodium courrament utilisé demeure le produit le plus efficace et le moins coûteux !

Deux approches pour réduire l'apport en sels de voirie au lac Saint-Augustin.

1. Réduction à la source

  • Utiliser des mélanges de sels et d'abrasifs (sable ou gravier)

 

  • Adapter son comportement face à l'hiver, porter des bottes à crampons

Les deux villes (Québec et St-Augustin-de-Desmaures) qui se partagent la responsabilité du réseau routier autour du lac, ont adopté et mis en œuvre une politique visant à réduire l’épandage de sel près de cette zone sensible. Elles utilisent des mélanges sels-abrasifs. Les citoyens sont appelés à adapter leur conduite routière hivernale en réduisant leur vitesse dans ces secteurs, notamment sur la rue de l'Hêtrière. Surveillez les panneaux d'affichage.  

La gestion des sels de voirie est une science ! Les Villes peuvent prévenir les pertes de sel durant son transport ou son entreposage, mieux calibrer les équipements d’épandage, notamment en utilisant des contrôleurs électroniques dans les véhicules et la télémétrie véhiculaire pour la cueillette de données, introduire des agents de pré-mouillage des sels, avoir recours aux stations météoroutières mobiles, former la main d’œuvre et moduler les mesures d’épandage selon les caractéristiques de la route, notamment les pentes.

2. Couper la route aux eaux pluviales qui transportent les sels dissouts

Introduire dans le bassin versant des solutions novatrices pour capter, retenir et traiter les eaux routières et autoroutières afin d'y retirer les sels, avant qu'elles soient rejetées dans le lac Saint-augustin.