La renaturalisation des fossés routiers

NE PAS TONDRE LES FOSSÉS ROUTIERS

Dans le bassin versant, certains fossés routiers sont tondus comme le reste du terrain privé ou public adjacent. 

Pourtant, les fossés routiers et les noues (fossés peu profonds) jouent un rôle important dans l’épuration des eaux pluviales. Cette épuration est possible si leur végétation est laissée à l’état naturel.

Le ministère des Transports lui-même le dit : “Il faut à tout prix changer notre conception d’un fossé routier propre et  s’habituer à y voir une végétation luxuriante.” (MTQ 1997).

Toutefois, Dame Nature n’aménage pas les espaces comme nous le faisons en ville. Elle a un goût prononcé pour le caractère aléatoire et chaotique qui est propre au “laissé à l’état naturel”. À notre œil, c’est souvent un fouillis ! 

Alors, comment rallier la renaturalisation des fossés routiers avec la notion d’acceptabilité sociale ?

Fossé fleuri - Google images

LE PROJET DE FOSSÉS FLEURIS

Entre 2013 et 2016, le CBLSA a expérimenté différentes façons d’implanter des vivaces à fleurs dans les parois de certains fossés routiers longeant le Chemin du Lac afin de rehausser l’acceptabilité d’un fossé dont la végétation est laissée à l’état naturel par rapport à ce même fossé qui était traditionnellement tondu.  Ce projet a été rendu possible grâce à la contribution de l’agglomération de Québec.

Conclusions : Le CBLSA conclut que la pente des parois de ces fossés est trop abrupte et le sol trop pauvre et sec pour l’implantation et le maintien d’une population de vivaces à fleurs qui remplisse la fonction première de fleurir le fossé.

Les végétaux implantés survivent quelques années mais ne peut pas compétitionner avec la végétation naturelle qui se développe dans le fossé lorsqu’on cesse de le tondre.

Fossé le long du Chemin du Lac
Fossé du chemin du Lac

LES VIVACES MIEUX ADAPTÉES AUX SURFACES PLANES

La plupart des vivaces plantées s’en sont bien tirées lorsqu’elles étaient implantées sur la surface plane du dessus du talus.  Dans la pente de la paroi du fossé, l’eau ruisselle et très peu pénètre le sol pour alimenter les plantes. Sur le dessus du talus, l’eau est naturellement plus disponible.

On pourrait donc viser plutôt à implanter une haie de vivaces à fleurs sur le talus à la limite entre le terrain de la propriété et le fossé municipal.

LE TALUS FLEURI

Un concept mieux adapté aux fossés routiers du bassin versant.

Il s’agit de créer une barrière fleurie qui sépare le terrain privé ou public de la zone municipale du fossé routier ou de la noue. Le terrain peut être tondu, idéalement à une hauteur de 8 cm ou 3 pouces. La végétation du fossé ou de la noue  (fossé peu profond) est laissée à l’état naturel ou est fauchée à une hauteur minimale de 20 cm ou 8 pouces. Ainsi, on conserve leur pouvoir épurateur des eaux pluviales.

En 2016, le CBLSA dispose de la noue adjacente au parc Riviera pour expérimenter l’implantation d’un talus fleuri. L’objectif est d’inciter la Ville à ne plus la tondre. Ce projet a été rendu possible grâce à la contribution de la Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures.

Une corvée bénévole de plantation de vivaces en pots est organisée en septembre. Les plantations ont été suivies tout au long de la saison 2017. Plusieurs vivaces ont survécu à l’hiver dans les conditions particulières d’un fossé ou d’une noue : Margerite blanche, rudbeckie jaune, achillée rouge, monarde rouge, hémérocale orange, immortelle, campanule à grandes fleurs mauves et renouée ornementale. Malgré une tonte rase non prévue au début du printemps, certaines de ces vivaces ont repoussé et même fleuri !

En fin de saison 2017, nous avons complété les plantations 2016 en rajoutant des vivaces pour augmenter la densité des fleurs et améliorer la séquence de floraison. La majorité des vivaces rajoutées ont été fournies gratuitement grâce à des dons de bénévoles.

Rappelons que les fossés et les noues sont importants car ils agissent comme des bassins de rétention qui permettent de « traiter » les eaux de pluie avant qu’elles n’atteignent le lac, en favorisant leur infiltration dans le sol plutôt que leur ruissellement. Les racines des vivaces et le sol lui-même filtrent les polluants contenus dans ces eaux et l’eau épurée alimente le lac par les sources souterraines.

Les vivaces du fossé ont finalement atteint leur maturité florale et nous avons atteint l’objectif de renaturaliser le fossé routier qui n’est plus tondu.

Il est important de souligner que le talus fleuri ne constitue pas une plate-bande. L’entretien y est minimal et se restreint à environ 4 fauchages hauts de la végétation de la paroi adjacente à la rue.

La noue au parc Riviera
Parc Riviera 2017
Talus fleuri Riviera 2018
Talus fleuri 2018
Talus fleuri 2019c
Talus fleuri 2019
Talus fleuri Riviera 2020c
Parc Riviera 2020
Talis fleuri Riviera 2021
Parc Riviera 2021

2018 : UN DEUXIÈME FOSSÉ FLEURI DANS LE BASSIN VERSANT 

Le CBLSA a été contacté par une résidente du bassin versant qui voulait améliorer le visuel du fossé municipal adjacent à son terrain. Cette résidente possède un magnifique jardin ornemental rempli de massifs de vivaces à fleurs. Plusieurs de ces espèces sont adaptées aux sols secs et pauvres des fossés. Le CBLSA a accompagné la résidente dans l’implantation d’un talus fleuri à partir des vivaces issues de ses plants-mères. 

Les vivaces ont été divisées et transplantées dans le talus fleuri au printemps. Dès la fin de l’été, quelques vivaces étaient en fleurs. La végétation du fossé a été fauchée à plus de 15 cm de hauteur. En 2018, les vivaces implantées n’était pas encore matures, l’effet floral n’était donc pas optimal, mais le temps a embelli les choses !

année d'implantation - 2018
2020

NE PAS TONDRE LES FOSSÉS 

On peut poser un geste concret pour sa revitalisation du lac en arrêtant de tondre les fossés routiers. On opte plutôt pour le fauchage haut (> 20 cm ou 8 po) ou tout simplement en laissant la végétation pousser à l’état naturel. Le TALUS FLEURI sert alors de frontière entre la propriété et le fossé routier, pour nous rappeler que ce sont deux zones qui ont une régie d’entretien différentes. Le feuillage de la végétation laissée à l’état naturel aide à fractionner les grosses gouttes de pluie en petites gouttelettes qui s’infiltrent plus facilement sur place dans le sol. Les racines absorbent les nutriments pour leur croissance. L’eau épurée rejoint les eaux souterraines qui alimentent le lac.

LES FONCTIONS ÉCOLOGIQUES DES FOSSÉS

Les fossés routiers et les noues sont importants pour le lac Saint-Augustin. Ils servent à :

  • Recueillir
  • Retenir
  • Favoriser leur infiltration dans le sol
  • Épurer les eaux pluviales avant qu’elles n’atteignent le lac Saint-Augustin.

RAPPEL : La pelouse tondue à 5 cm ou 2 pouces agit comme une surface imperméable et favorise le ruissellement de l’eau plutôt que son infiltration sur place dans le sol.